L’année a été chaude et suffisamment pluvieuse, la végétation a explosé dans votre jardin. Cet automne vous avez récolté beaucoup de déchets de taille, de tontes de gazon et de feuilles mortes. Surtout ne limitez pas votre production de compost sous prétexte que vous ne saurez qu’en faire.

Il est bon de savoir que le compost se conserve longtemps et le jardin vous saura grès d’en avoir un stock en cas d’année de sécheresse.

Mais de toutes façons, il y a mille et une utilisations du compost au jardin et pour les plantes de la maison.Voici quelques suggestions :

1/ UN BON ENGRAIS POUR LES POTÉES

Bien sûr il y a toujours les potées de la maison et du jardin pour lesquelles il faut régénérer la terre régulièrement. Cela se fait soit au moment du rempotage soit par un simple rajout de compost en surface après avoir enlevé tout ce qui part facilement par un simple grattage.
C’est particulièrement important pour les potées extérieures dont la terre est lessivée par les pluies et dont la dimension des végétaux est généralement plus importante avec par conséquent des besoins plus grands.

D’une manière générale, pour toutes ces opérations, il faut tamiser le compost avec un tamis à larges mailles (3 ou 4 mm).

2/ UN AMENDEMENT DE CHOIX EN COUVERTURE DE SOL

Le compost est irremplaçable aux pieds des vivaces, des arbustes et partout où le sol est provisoirement nu.
Il joue au moins un triple rôle :

  • de protection du sol contre tous les excès climatiques, (froid, chaleur, pluies violentes),
  • de fertilisant : sauf en cas de carences significatives du sol, il apporte tous les éléments nécessaires aux plantes et sous une forme rapidement assimilable sans risque d’excès.
  • enfin, il sert aussi d’habitat a une grande quantité de petites bêtes qui en s’enfonçant dans le sol en améliorent la structure.

Il permettra l’ameublissement des terres lourdes et compactes, mais également une meilleure rétention d’eau des terres trop légères.

Pensez enfin à vos pelouses, qui sont tellement gourmandes. Sur celles-ci il ne faut pas se compliquer la vie. Il suffit d’étaler le contenu du tas de compost tel quel. Un coup de râteau enlève les débris grossiers, que l’on remettra à la base du tas. Le premier passage de la tondeuse à la fin de l’hiver …….